Prépa : Sciences industrielles pour l’ingénieur

Tous les objets, tous les systèmes qui nous entourent, nous assistent, nous distraient, nous soignent, nous transportent, tous, des plus simples en apparence, aux plus complexes, ont été conçus par des ingénieurs pour « remplir leur mission » et être fabriqués rationnellement. Les ingénieurs se situent à l’interface entre les sciences abstraites et le monde « réel ».

C’est cet aller-retour passionnant entre ces deux mondes que vous proposent les « sciences industrielles pour l’ingénieur », ou SII . Que ce soit un stylo ou un avion, une feuille de papier ou une éolienne, un sac poubelle ou un satellite de communication, tous ces produits demandent de l’intelligence, de la science et du savoir. Ce ne sont ni les mathématiques, ni la physique, qui ont permis leur « design », mais les sciences industrielles, même si elles s’appuient sur ces sciences « dures ».  Quoi de plus simple qu’un fil de Nylon ?  Pourtant, l’optimisation de sa fabrication requiert une mise en équation de l’écoulement du polymère dans la filière ! Une simulation numérique de très haut niveau est nécessaire pour garantir sa qualité !  Alors, pour un Airbus… N’ayez aucune crainte, les SII, ce n’est pas « les mains dans le cambouis » !

Vous serez initiés progressivement à modéliser le réel, pour ensuite utiliser les mathématiques ou la physique appliquées, et prévoir, simuler ou optimiser  le comportement du système que vous étudiez, du point de vue automatique, cinématique, dynamique…ou les trois ! Si vous choisissez la voie PTSI/PT, vous apprendrez en outre à concevoir des mécanismes, en cohérence avec les procédés de fabrication. Si vous n’avez pas étudié les SII au lycée, aucun problème, vous êtes comme la grande majorité de nos étudiants, et vous découvrirez cette matière en prépa.

Voici, à titre d’exemple,  quelques supports de TP sur lesquels vous travaillerez :

  • Cordeuse à raquette ;
  • Direction assistée d’automobile ;
  • Pilote automatique de voilier ;
  • Mélangeur de produits sanguins « Hémomixer » ;
  • Cheville de robot humanoïde « Nao » ;
  • Suspension arrière de moto BMW ;
  • Système de freinage d’automobile Twingo ;
  • Machine automatique à capsuler les pots ;
  • Ouvre-portail Domoticc.