Archives pour la catégorie Actualités

Instants suspendus au lycée Les Eucalyptus !

C’est dans le cadre d’un projet pédagogique INES autour de la musique baroque et en partenariat avec la Région sud que deux classes du lycée Les Eucalyptus (classe de seconde LGT et classe allophone) ont pu bénéficier de plusieurs actions en compagnie des musiciens de l’Ensemble Café Zimmermann. Démarré en décembre 2018, le projet a vu son aboutissement mardi soir lors du concert public donné par trois des musiciens présents au lycée.

 

Café Zimmermann est né en 1998 sous la houlette de la claveciniste Céline Frish et du violoniste Pablo Valetti, il est aujourd’hui l’un des ensembles baroques les plus célèbres en France et en Europe. L’ensemble réunit des musiciens solistes de plus de quinze nationalités qui s’attache à faire revivre l’émulation artistique et culturelle qu’avait initiée Gottfried Zimmermann dans son célèbre « Café » dans la Leipzig du XVIIIème siècle. En résidence depuis 2011 au Grand Théâtre de Provence, Café Zimmermann se produit dans de nombreuses salles de concert et festivals internationaux tout au long de l’année et collabore avec de grands artistes contemporains.
Une année un peu particulière pour l’Ensemble qui fête ses vingt ans en 2019 !
En effet, Café Zimmermann garde un lien étroit avec la Ville de Nice et s’y produit régulièrement. A l’occasion de son 20ème anniversaire, un très beau concert a eu lieu à la Cathédrale Sainte Réparate avec l’orchestre au complet. Les élèves ont eu la chance d’assister à la répétition générale et de mesurer à quel point la musique est un travail minutieux, exigent et à chaque instant nécessitant l’écoute et le lien humain ! Une bonne école…

Lors de leur venue au lycée, Margherita et Pablo ont proposé un atelier où il fut question de l’histoire de la musique baroque, de la présentation de célèbres musiciens tels que Jean-Marie Leclair et de son stradivarius « noir » ou Francesco Geminiani, violoniste italien qui devint une star en Angleterre, et bien sûr de l’interprétation de beaux morceaux choisis ! « J’ai aimé les explications historiques et les petites anecdotes entre chaque morceau. » (Sarah, classe allophone). Etienne, avec ses violoncelle et viole de gambe dans un autre atelier, a expliqué aux élèves la fabrication des instruments anciens, les creux, les pleins, la complexité des archets, la lecture des partitions…, ce qu’il nomme les « clés d’écoute ». De nombreuses questions des élèves de seconde et échanges suivirent.

Deux autres ateliers en lien direct avec le projet ont également été proposés aux élèves : Monsieur Olivier Legrand, physicien et universitaire, a animé l’atelier « Quand un physicien s’intéresse à l’art ancestral des luthiers… ». Après avoir présenté les notions de hauteur des sons, des fréquences qui composent un son musical en termes d’harmoniques et la notion de timbre, la notion de résonance a été abordée, permettant de caractériser les objets qui vibrent et s’applique aux modes de vibrations des cordes et des plaques constituant les instruments à cordes frottées comme le violon. Des expériences de résonances mettant en œuvre les figures de Chladni ont permis aux élèves de visualiser les modes de plaques de métal, de plexiglass et des plaques voutées qui forment la table et le dos d’un violon. Monsieur Serge Sintes, enseignant en Systèmes Numériques au lycée professionnel Les Eucalyptus et fidèle partenaire de projets pédagogiques, a initié les élèves à la lecture et à l’écoute attentive des ondes, fréquences et autres ondulations. « Qu’est-ce que l’effet doppler ? », « Entendez-vous le décalage du son ? », « A la recherche du son pur ! » Ateliers tout autant appréciés l’un que l’autre ! « Les expériences avec les fréquences et la poudre, c’était incroyable ! » (élève de 2nde4)

L’après-midi du 2 avril se clôtura par un magnifique concert présenté par Monsieur Albert, proviseur du lycée, devant élèves, parents, enseignants, personnels et invités. Monsieur l’Inspecteur d’Académie également présent aura sans doute apprécié la qualité du programme extrêmement varié présenté par les trois musiciens.

Transmettre et partager sont les axes essentiels du projet de sensibilisation de Café Zimmermann autour de la musique ancienne. « Apprendre que l’Ensemble est constitué de musiciens de plusieurs nationalités différentes m’a beaucoup plu, ce qui est beau c’est qu’ils arrivent à communiquer entre eux grâce à la musique ! » (Fatima, classe allophone).
Avec cœur et générosité, Magherita, Pablo et Etienne se sont livrés en toute authenticité face aux élèves et auront fait vibrer sans aucun doute beaucoup de cordes sensibles !!!

Site Café Zimmermann

Visite RTE Marseille: le Transit électrique

La direction régionale de RTE a invité les étudiants du BTS Electrotechnique promotion « RTE 2020 » du lycée niçois Les Eucalyptus à Marseille pour compléter la visite des installations de Lingostière en novembre 2018.

 

Le matin, une présentation du « dispatching » a permis de mieux comprendre la gestion du transit électrique pour le « Grand Sud-Est « .

L’après-midi s’est poursuivi par un exposé sur les réseaux électriques intelligents, dans les locaux du Showroom.

Très intéressés par les interventions rigoureuses et conviviales du personnel de RTE, les étudiants, accompagnés par 4 professeurs de la section, se sont découverts des vocations professionnelles.


Cette belle journée technique, en immersion dans la transition énergétique, parfaitement organisée par RTE Nice, a été rendue possible grâce à M. David Navarre, Directeur du Groupement Maintenance Réseaux Côte d’Azur.

LES FILLES DE L’AS EK AU CHAMPIONNAT DE FRANCE UNSS DE HANDBALL

Les filles de l’équipe de handball de l’Association Sportive des EK ont participé avec brio aux Championnats de France qui se sont déroulés du 25 au 28 mars 2019 à Meudon Hauts de Seine.

 

La délégation niçoise, dix joueuses, une Jeune Officielle, un Jeune Coach, une animatrice AS et deux profs d’EPS  a pris le chemin de Meudon pour y affronter les quinze meilleures équipes nationales en Championnat de France UNSS handball Lycées Filles.

 

 

La poule D nous oppose aux lycées Clemenceau de Villemomble (Créteil), Doisneau de Vaulx en Velin (Lyon) et au lycée français Lyautey de Casablanca (Maroc).

 

 

Mardi, les filles entament la compétition face à Casablanca, dont elles ne font qu’une bouchée (29 à 10), une entrée positive dans la compétition face à un adversaire avec lequel se tissera une belle relation d’amitié.

Le deuxième match nous oppose à Vaulx en Velin, le match est plus équilibré, les filles maitrisent leur sujet et gardent le contrôle du match avec des écarts de un à quatre buts pour finalement s’imposer 22 à 18.

 

Mercredi, le match contre Villemomble restera dans les têtes, son vainqueur le désignant comme premier du groupe, et parce que son scénario fit hurler de plaisir tous les spectateurs.

Villemomble maitrise la rencontre, nous laissant à six longueurs à la 26° minute (15 à 9), puis à quatre à la 36° (16 à 12). Le final ? Villemomble ne scorera plus, nos filles marquent les quatre buts nécessaires pour obtenir le nul, avec notamment deux nettoyages de lucarnes successifs qui feront trembler les murs du gymnase. Quel sang-froid, quelle maitrise !!! Pour couronner le tout, les filles terminent premières de la poule au fair-play devant leurs adversaires du jour, c’est un bilan magnifique et une prestation qui nous fait une belle publicité.

Le match de l’après-midi nous oppose en quart de finale aux Bretonnes de Landivisiau.

Ce match laissera des regrets, car il donnera le sentiment d’avoir pu mieux faire face à un adversaire qui a mieux géré le sprint final. Les équipes sont restées dans le sillage l’une de l’autre jusqu’à 18 partout, mais Landivisiau s’impose 22 à 19 ; nous disputerons donc les places 5 à 8. La déception est immense pour les filles qui ont tout donné. La soirée apporte quand même son pesant d’émotions puisque nous assistons au match PSG-Istres à la salle Pierre de Coubertin.

Jeudi, il faut se rassembler,  gagner ce nouveau challenge, justifier nos ambitions.

Les filles se réunissent, et s’imposent 21 à 16 contre Le lycée Emile Roux de Confolens (Poitiers). Elles confirment en battant le lycée Anna Judic de Semur en Auxois (Dijon) 17 à 16 et obtiennent une très belle 5° place nationale dans ce championnat 2019.

 

Un immense bravo aux filles de cette bien belle équipe qui a su porter haut les valeurs du sport et donner une image très positive du lycée les Eucalyptus ! A l’an prochain !

Les Archers des Eucalyptus sur le podium national !

Après une frustrante 4è place en 2018, les archers des Eucalyptus ont su élever leur niveau pour se parer de Bronze lors des Championnats de France de Tir à l’Arc unss 2019 (du 20 au 22 Mars dans le Bas-Rhin).

 

Née en septembre 2018 de la collaboration entre l’AS du Lycée et le club des Francs Archers Niçois, l’AS Tir l’Arc de l’établissement a rapidement gravi les échelons jusqu’au podium national.

Double championne départementale et Académique en titre, notre équipe est une belle illustration de la réussite de notre cité scolaire, capable d’additionner ses talents pour réussir au meilleur niveau.
Emmenée par deux archers de niveau national (Mathéo et Thomas) et forte de deux élèves moins expérimentés mais qui ont su gérer leurs émotions pour donner le meilleur, notre équipe est donc parvenue cette année à monter sur le podium des Championnats de France scolaire.
Après une première journée de duels terminée à la troisième place, nos élèves ont entamé la deuxième journée par une belle victoire puis ont de nouveau buté sur la demie finale, non sans réaliser une belle partie de très haut niveau.
Dans le match pour la troisième place perdu l’an dernier nos leaders ont su tenir leur rang et leurs camarades, encouragés par l’ensemble de la délégation Niçoise, ont fait le nécessaire pour faire basculer le résultat en faveur du lycée des Eucalyptus.

Toutes nos félicitations à cette belle équipe qui a porté très haut les couleurs de l’établissement :
* Mathéo FENOGLIO élève du LP section SN (capitaine et jeune coach)
* Helena DE CARVALHO élève du LGT filière Technologique (jeune Officiel)
* Aurélia POLLET, Ludovic BAILET et Thomas BIGUET élèves du LGT filière scientifique

Un grand Merci à Me FENOGLIO, entraineur de cette belle équipe

Rencontre autour des Arts !

Mars est un mois chargé au Lycée professionnel du Bâtiment Vauban, car on y célèbre, à l’initiative de Monsieur Borgel, professeur d’Arts appliqués et référent culture, et ce depuis plusieurs années, la « Semaine des Arts » !

Cette année, le thème de la Photographie contemporaine a été le « prétexte » à des travaux en amont et en parallèle pour les deux classes citées précédemment. Les enseignants impliqués, Madame Blanchot et Madame Quilichini au lycée Les Eucalyptus, et Monsieur Borgel au lycée Vauban, se sont entendus sur des restitutions allant d’exposés videoprojetés à des productions plus personnelles libres, plastiques ou autres…
Les échanges furent très riches, les exposés de grande qualité faisant émerger, ici, des procédés novateurs et en vogue comme le light painting de l’artiste Jadikan jouant avec la lumière pour réhabiliter des lieux à l’abandon, ou là, des débats animés autour de la « sur-interprétation de l’art » et « les images disent-elles la vérité ? ». Vastes sujets…

 

Bien vite, les frontières entre les établissements et les différentes sections ont été oubliées. Ne restait que le plaisir des élèves et de leurs enseignants à partager un moment de convivialité et d’enrichissement mutuel autour de l’Art !

Les Handballeuses des EK aux Finales Nationales!

Après avoir été Championnes Départementales, puis Championnes Académiques, les Handballeuses des Eucalyptus ont remporté mercredi dernier la finale inter-académique à Toulon. Elles ont validé leur billet pour les Finales Nationales qui se déroulent à MEUDON, dans l’académie de Versailles, du Lundi 25 Mars au Jeudi 28 Mars.

Elles l’ont fait!

L’an dernier le beau parcours de notre équipe de Handball Filles avait pris fin en Corse, une défaite frustrante d’un but, en finale inter-académique contre le Lycée Paul LANGEVIN de Martigues. Cette année nos filles sont revenues plus motivées et soudées que jamais et ont affronté de nouveau l’équipe de Martigues. Seulement, cette fois ci ce sont nos handballeuses qui ont remporté la victoire avec panache sur le score de 34 à 28.
Elles ont donc franchi une étape supplémentaire et à présent direction MEUDON pour les finales nationales!! C’est encore un long parcours qui les attends mais nos handballeuses sont déjà dans les 16 meilleures équipes de France!!!

Tout le lycée est derrière vous les filles!

Ramenez la coupe à la maison!

Notre équipe

  • Coachs : Takoua CHABCHOUB et Niels NADAL
  • Joueuses : Mathilde KERINEC (Capitaine), Léa DARNE, Channia CHAN HAOR KING, Sydney CRUZ MOREIRA, Alysson DADA, Lucie DEVLIN, Isnella HOUNNOU, Floriane MAFONE-KUITCHE, Mathilde NUCCI, Ornella ROASIO. Jeune Arbitre Officielle : Ambre MONCADA (Lycée de la Providence)
  • Enseignants EPS : Philippe SECOND et Benjamin CECCALDI

Le tri et le recyclage au cœur des débats !

Dans le cadre du Projet de territoire «Résidence de journaliste et Education au Développement Durable», Madame Vernet, animatrice Tri & Recyclage à la Métropole Nice Côte d’Azur, est intervenue pour plusieurs classes du LGT Les Eucalyptus dont la classe de seconde 5 qui participe plus particulièrement au projet. L’accueil de l’exposition autour du tri a été la première action pour ce projet en partenariat avec les établissements voisins et Monsieur Robinson, journaliste référent, il sera suivi de plusieurs autres rencontres et visites concernant les thématiques DD dans la Plaine du var : visite de la Recyclerie des Moulins et du Centre de tri de Cannes la Bocca, rencontre avec l’association Zerodechet…

Le thème de l’Ecocitoyenneté étant transversal, différentes disciplines enseignantes ont été représentées lors de cette action partagée au sein du lycée Les Eucalyptus et des classes de niveau différent ont pu rencontrer et échanger avec Madame Vernet (secondes générales, classe passerelle, BTS Plasturgie).

Un reportage a été réalisé par deux élèves du LP Les Eucalyptus, passionnés d’audiovisuel, Karel Mangin et Noé Pélissier et nous les remercions vivement d’avoir contribué à garder une trace de ce bel événement ! (à voir ci-après)

Des actions autour du mieux vivre-ensemble et de l’implication en faveur d’une écologie humaine et sociale durable font aussi partie d’une transmission pédagogique partagée. Pour les élèves, rencontrer des professionnels de l’Education au Développement durable et travailler avec des journalistes indépendants, engagés dans un journalisme de solution, c’est avoir l’occasion d’être acteur dans une démarche de reporter en herbe exerçant son esprit d’analyse et son sens critique.

Lien ECHOS VALLEE

Un grand merci aussi à Madame Vernet pour sa disponibilité et son enthousiasme !!!

Reportage Vidéo

Les lycéens au Cinéma !

Etre spectateur est bien en lien direct avec une éducation à la citoyenneté particulièrement recommandée dans les instructions officielles toutes disciplines confondues et Monsieur Ethis, Recteur de l’Académie de Nice, encourage avec conviction tous les projets ayant pour thématique l’Education artistique et culturelle. Le dispositif LAAC est donc une chance offerte à nos élèves !

Cette année, le comité de sélection, encadré par les coordinatrices de Cinémas du sud, a proposé les trois films suivants (un par trimestre) : My Sweet Pepper Land d’H.Saleem, Alien de R.Scott et Sans toit ni loi d’A.Varda.
Découvrir ou revoir ces films, pour certains méconnus ou inhabituels pour les élèves, est l’occasion pour les équipes enseignantes d’aborder des notions de programmes (Français, Histoire-Géographie, Education Morale et Civique…) et de lier les disciplines : le Cinéma est un champ artistique interdisciplinaire par excellence ! Des interventions autour des films sont également proposées dans le cadre du dispositif, permettant ainsi aux élèves de rencontrer des professionnels du cinéma et d’entendre des analyses approfondies de certains films. L’occasion aussi d’aborder la rédaction de critiques avec les élèves et de mettre cet exercice en pratique lors de restitutions plus personnalisées.
La projection du premier film My Sweet Pepper Land a eu lieu. « Eastern » moderne et burlesque, il a suscité des réactions très enthousiastes devant les personnages hauts en couleur (la mère de Baran, les frères de Govend…), les thèmes d’actualité (conflits ethniques, féminisme), l’ambiance un peu différente des films qu’ils ont l’habitude de voir : sombre et naturaliste, la bande son aussi notamment lorsque Govend joue du hang et beaucoup d’autres aspects encore…

En voici un florilège (un choix très difficile devant la qualité des textes rédigés) :

  • « Douceur et piment : les deux thèmes du film ! » (élève de 1SSI 1)
  • « Un film drôle, des personnages charismatiques et une histoire d’amour interdite ajoutés à des faits historiques » (élève de 1SSI 1)
  • « L’après-guerre parfaitement réalisé, un chef d’œuvre pour comprendre l’histoire kurde ! » (Quentin, 1SSI 2)
  • « Venez découvrir la vie d’un soldat kurde et d’une institutrice, tous deux affrontant les mœurs et les visions traditionnelles, leurs aventures, leur histoire d’amour et leurs problèmes dans un monde où tout n’est pas toujours rose !!! » (Armand, 1SSI 2)
  • « Un chef d’œuvre ! Un film qui traite de sujets terribles mais qui arrive à nous faire sourire tout en nous instruisant » (Axel, 1SSI 2)
  • « Un chant de liberté, le poids des traditions = Le bon, la brute et le truand…kurde ! » (Eliott, 1SSI 2)
  • « Ce film c’est une sorte de « western », pas tellement tragi-comique mais plutôt doux-amer, avec un zeste d’humour pour aborder des thèmes graves » (Sydney, SSvt)
  • « J’ai préféré Govend car c’est une femme qui veut surmonter les traditions…elle se bat pour enseigner malgré ce que disent les hommes… » (Garance, SSvt)
  • « La scène qui m’a marquée est l’une des premières : la pendaison ratée…Cette scène burlesque donne tout de suite le ton, on parle de faits graves mais sur un ton léger…le réalisateur a essayé d’ajouter de l’humour où il n’y en n’a généralement pas ! » (Lara, SSvt)
  • « Mon personnage préféré est incontestablement Govend car son caractère poivré et doux résonne en moi !!! » (Eugénie, SSvt)
  • « My Sweet Pepper Land, un film tout public qui dénonce de façon subtile tous les problèmes d’une société, avec de l’humour, de l’amour et de l’action » (Farah, SSvt)
  • « La musique que Baran écoute en ville est traditionnelle et en s’approchant du village elle devient du rock des années 60…cela nous indique une ambiance de western. Les vêtements et les duels de regards confirmeront cette impression » (Cassandra, SSvt)
  • « Venez voir My Sweet Pepper Land, un film qui vous montrera les situations historiques d’un affrontement turc/kurde de manière drôle et surprenante ! » (Lucie, 2de1)
  • « Vous aimez la justice, le romantisme et les cow-boys, alors My Sweet Pepper Land est fait pour vous ! » (élève de 2de1)

Les enseignants aussi se sont prêtés au jeu de la rédaction de critiques :

  • « Un Roméo et Juliette à la sauce western dans le Qamarian ancestral où culminent toutes les tensions de la tradition et de la modernité » (Madame Blanchot)
  • « Cette douce terre poivrée correspond à ce que vivent les personnages : la douceur de leur amour, l’opposition « relevée » aux convenances et règles ancestrales. J’ai adoré ! » (Madame Serrano)

 A suivre…

La classe de seconde 1 web radio a procédé à des mini-interviews de leurs camarades des autres classes et ces critiques audio sont à écouter sur l’espace REK (site de l’établissement).
La projection du second film, Alien, prévue fin janvier, sera, sans aucun doute et dans un tout autre registre de film, l’occasion de nouveaux débats entre adultes et élèves, très précieux moments d’échange !!!

35èmes Olympiades nationales de la chimie

Pour la deuxième année consécutive, notre lycée participe aux olympiades nationales de la chimie.

En cette année internationale de la chimie, ils sont 5 élèves de TS (SVT et SI) à avoir consacré quelques mercredi après-midi à des TP ou à l’analyse de dossiers chimiques.
A l’issue d’une épreuve théorique, ils furent 3 à être retenus (Rubens ROZIER, Baptiste MELIS et Alexandre BERTOLINO, les trois élèves les plus à gauche sur la photo) pour participer avec 6 autres candidats des Alpes Maritimes à l’épreuve départementale de travaux pratiques qui s’est tenue le mercredi 23 janvier au lycée Thierry Maulnier.
C’est finalement Rubens ROZIER, TS SVT, qui représentera notre lycée lors de la sélection académique qui se tiendra le mercredi 13 mars au lycée Beaussier de la Seyne sur mer dans le Var.

Le vainqueur de cette épreuve ira défendre les couleurs de notre région à Paris au mois de mai.
Les 36 finalistes s’affronteront au cours de deux épreuves conçues pour évaluer ces qualités recherchées : le travail collaboratif et la manipulation en laboratoire.
Nous souhaitons à Rubens la plus belle réussite !

Notre visite à la Librairie BDfugue Café !

1918/2018 – A l’occasion du Centenaire de la Première Guerre mondiale, la classe de Terminale CAP Carrosserie a abordé pendant plusieurs semaines cette période historique dans le cadre d’un projet pédagogique interdisciplinaire « La Première guerre mondiale et sa représentation dans la bande dessinée ». Différents axes ont été vus avec Madame Demana en cours d’Histoire et en lien avec le programme, avec Madame Quilichini, la documentaliste, pour une présentation des différentes approches esthétiques de la représentation de la Première Guerre dans la bande dessinée et plus particulièrement les albums de Jacques Tardi, avec Madame Schwob en cours d’Arts appliqués pour un travail plus spécifique autour des premières de couverture du célèbre album « C’était la guerre des tranchées » de Jacques Tardi.

C’est dans le cadre de ce projet pédagogique interdisciplinaire qu’une visite à la librairie spécialisée BDfugue Café a été envisagée. A la fois pour découvrir ce lieu, méconnu des élèves, pour découvrir le métier de libraire spécialisé en bande dessinées et mangas, enfin pour discuter plus précisément de l’auteur Jacques Tardi et de ses nombreux albums ayant pour sujet la guerre avec les libraires.

Sandra, Paul et Xavier, libraires et partenaires de longue date, ont ouvert grandes les portes de leur belle librairie pour une visite et une rencontre le vendredi 14 décembre.
Parler de leur métier-passion, comme Paul l’a expliqué à Yousri, c’est toujours pour eux « l’occasion de partager avec des plus jeunes et de transmettre l’intérêt de travailler dans un univers qui permet d’échanger (avec nos clients), de transmettre (le goût d’une lecture un peu différente, les BD et les mangas) et d’apprendre (il sort plus de 500 nouveautés par an, il faut donc rester curieux !) ». Paul a avoué à Yassine qu’auparavant il était ingénieur et que sa passion du livre, dès son plus jeune âge, lui a donné envie de changer de vie et de devenir libraire. Vanilson a été surpris d’apprendre que Paul lisait environ une quinzaine d’ouvrages par semaine : « Pour bien conseiller, il faut bien connaître ce que l’on propose à nos clients ! »

Au sujet de la lecture de bandes dessinées plus particulièrement, les élèves ont dit avoir pour beaucoup découvert cet univers à l’occasion du projet. Le travail de Jacques Tardi leur a plu car le traitement réaliste qu’il propose de la Première Guerre montre toute l’horreur de la guerre des tranchées. Salif et Kémil ont noté que le procédé esthétique du noir et blanc accentuait cet effet de réalisme. Publié en 1993 pour la première fois, Jacques Tardi avait tout d’abord imaginé sur la première de couverture de « C’était la guerre des tranchées » des soldats vivants. Lors de la réédition en 2000, l’auteur représente cette fois deux squelettes puis en 2018 pour l’édition anniversaire, c’est un soldat apeuré en gros plan qui est représenté sur fond coloré. Les élèves ont pu comparer ces trois procédés artistiques et donner leurs propres explications lors d’un petit débat avec Paul à ce sujet !
Enfin, ce qui a beaucoup intéressé les élèves, c’est le lieu en lui-même. Un coin café où l’on peut discuter, boire une boisson et même lire quelques bd et mangas mis à disposition gratuitement par les libraires, pour inciter à la découverte. Le coin « figurines » et autres articles (mugs, posters, tee-shirts…) a également beaucoup plu. La grandeur de la librairie sur deux niveaux a permis une visite détaillée : le coin des éditions indépendantes, le coin mangas, les annonces de rencontres auteurs qui ont lieu régulièrement et qui sont ouvertes à tous. Et encore de nombreuses découvertes à faire…

Abdelhalim : « Un grand merci à Paul pour sa gentillesse, son accueil et avoir bien voulu répondre à toutes nos questions !!!»
Et Kémil : « Paul est très fort car il a réussi à me faire aimer la lecture en une matinée ! »

« Nous reviendrons » ont dit tous les élèves en quittant la librairie.