Instants suspendus au lycée Les Eucalyptus !

C’est dans le cadre d’un projet pédagogique INES autour de la musique baroque et en partenariat avec la Région sud que deux classes du lycée Les Eucalyptus (classe de seconde LGT et classe allophone) ont pu bénéficier de plusieurs actions en compagnie des musiciens de l’Ensemble Café Zimmermann. Démarré en décembre 2018, le projet a vu son aboutissement mardi soir lors du concert public donné par trois des musiciens présents au lycée.

 

Café Zimmermann est né en 1998 sous la houlette de la claveciniste Céline Frish et du violoniste Pablo Valetti, il est aujourd’hui l’un des ensembles baroques les plus célèbres en France et en Europe. L’ensemble réunit des musiciens solistes de plus de quinze nationalités qui s’attache à faire revivre l’émulation artistique et culturelle qu’avait initiée Gottfried Zimmermann dans son célèbre « Café » dans la Leipzig du XVIIIème siècle. En résidence depuis 2011 au Grand Théâtre de Provence, Café Zimmermann se produit dans de nombreuses salles de concert et festivals internationaux tout au long de l’année et collabore avec de grands artistes contemporains.
Une année un peu particulière pour l’Ensemble qui fête ses vingt ans en 2019 !
En effet, Café Zimmermann garde un lien étroit avec la Ville de Nice et s’y produit régulièrement. A l’occasion de son 20ème anniversaire, un très beau concert a eu lieu à la Cathédrale Sainte Réparate avec l’orchestre au complet. Les élèves ont eu la chance d’assister à la répétition générale et de mesurer à quel point la musique est un travail minutieux, exigent et à chaque instant nécessitant l’écoute et le lien humain ! Une bonne école…

Lors de leur venue au lycée, Margherita et Pablo ont proposé un atelier où il fut question de l’histoire de la musique baroque, de la présentation de célèbres musiciens tels que Jean-Marie Leclair et de son stradivarius « noir » ou Francesco Geminiani, violoniste italien qui devint une star en Angleterre, et bien sûr de l’interprétation de beaux morceaux choisis ! « J’ai aimé les explications historiques et les petites anecdotes entre chaque morceau. » (Sarah, classe allophone). Etienne, avec ses violoncelle et viole de gambe dans un autre atelier, a expliqué aux élèves la fabrication des instruments anciens, les creux, les pleins, la complexité des archets, la lecture des partitions…, ce qu’il nomme les « clés d’écoute ». De nombreuses questions des élèves de seconde et échanges suivirent.

Deux autres ateliers en lien direct avec le projet ont également été proposés aux élèves : Monsieur Olivier Legrand, physicien et universitaire, a animé l’atelier « Quand un physicien s’intéresse à l’art ancestral des luthiers… ». Après avoir présenté les notions de hauteur des sons, des fréquences qui composent un son musical en termes d’harmoniques et la notion de timbre, la notion de résonance a été abordée, permettant de caractériser les objets qui vibrent et s’applique aux modes de vibrations des cordes et des plaques constituant les instruments à cordes frottées comme le violon. Des expériences de résonances mettant en œuvre les figures de Chladni ont permis aux élèves de visualiser les modes de plaques de métal, de plexiglass et des plaques voutées qui forment la table et le dos d’un violon. Monsieur Serge Sintes, enseignant en Systèmes Numériques au lycée professionnel Les Eucalyptus et fidèle partenaire de projets pédagogiques, a initié les élèves à la lecture et à l’écoute attentive des ondes, fréquences et autres ondulations. « Qu’est-ce que l’effet doppler ? », « Entendez-vous le décalage du son ? », « A la recherche du son pur ! » Ateliers tout autant appréciés l’un que l’autre ! « Les expériences avec les fréquences et la poudre, c’était incroyable ! » (élève de 2nde4)

L’après-midi du 2 avril se clôtura par un magnifique concert présenté par Monsieur Albert, proviseur du lycée, devant élèves, parents, enseignants, personnels et invités. Monsieur l’Inspecteur d’Académie également présent aura sans doute apprécié la qualité du programme extrêmement varié présenté par les trois musiciens.

Transmettre et partager sont les axes essentiels du projet de sensibilisation de Café Zimmermann autour de la musique ancienne. « Apprendre que l’Ensemble est constitué de musiciens de plusieurs nationalités différentes m’a beaucoup plu, ce qui est beau c’est qu’ils arrivent à communiquer entre eux grâce à la musique ! » (Fatima, classe allophone).
Avec cœur et générosité, Magherita, Pablo et Etienne se sont livrés en toute authenticité face aux élèves et auront fait vibrer sans aucun doute beaucoup de cordes sensibles !!!

Site Café Zimmermann