Quinzaine de la Presse et des Médias 2019, un thème fort : « L’Information sans frontières » !

L’Education aux médias est plus que jamais d’actualité, un des vrais défis du XXIème siècle ! Tant de sujets débattus, tant de questionnements face à l’utilisation des réseaux sociaux, tant de fausses nouvelles diffusées… Au lycée Les Eucalyptus, de nombreuses actions et rencontres avec des professionnels de l’information ont eu lieu à destination notamment des classes de seconde du lycée général, du lycée professionnel et des deux années de CAP.

L’indépendance des médias est une question actuelle très sensible. Les enjeux économiques et politiques pèsent, selon certains, sur la neutralité et l’objectivité de nombreux médias détenus ou financés par l’Etat et certaines puissances industrielles. La liberté d’expression et la liberté de la Presse sont cependant toujours une réalité en France contrairement à de nombreux pays dans le monde, des organes totalement indépendants existent et de nouveaux médias continuent de naître. Dans le cadre d’un projet autour des Médias soutenu par la Région sud, des actions, rencontres et ateliers se sont tenus durant plusieurs semaines au CDI du lycée Les Eucalyptus et ont permis à de nombreux élèves de se questionner sur le monde de la Presse aujourd’hui.

Grace à la variété des intervenants, un large panorama a été proposé aux classes et aux collègues partenaires. C’est ainsi que Virginie Petrus, journaliste et cheffe d’édition sur la chaîne Eurosport, a expliqué son parcours atypique et rempli d’obstacles avant d’accéder et d’être reconnue dans son milieu professionnel, très masculin ! Ce sont ses compétences professionnelles et son « endurance », grande qualité sportive comme elle le dit, qui ont eu raison des apriori, clichés et autres représentations sexistes toujours très réels dans certains milieux. « Le monde journalistique à fortiori sportif n’est pas tendre avec les femmes, même s’il a évolué tout de même, de gros progrès sont encore à faire ! ». Colette Febvre représentante d’Amnesty international et chargée de l’Education aux Droit Humains a proposé une réflexion autour de l’histoire et de l’actuelle connaissance de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (1948) encourageant les élèves à une lecture attentive de son préambule et rappelant que ce fut un niçois, René Cassin, qui présida à la rédaction finale de la DUDH. « La liberté de parole, la liberté de la Presse sont bafoués dans de nombreux pays, réalisez que nous sommes très chanceux en France ! ». En conclusion, Madame Febvre proposa aux élèves de réfléchir aux enjeux futurs et à leur engagement de citoyen éclairé.
Découvrir la « Presse pas pareille » : Michel Gairaud, rédacteur en chef du journal satirique régional Le Ravi, s’est spécialement déplacé de Marseille pour présenter sa publication. Après un parcours classique de journaliste, l’opportunité de participer à un projet collectif, engagé et totalement indépendant a séduit Michel Gairaud, il est désormais le rédacteur en chef du Ravi depuis plusieurs années et reste déterminé avec toute son équipe à défendre l’indépendance de son média même si cela est très complexe. « Le ravi de la crèche est souvent associé à l’idiot du village, en réalité sous cette naïveté, il voit souvent très clair, il est authentique, clair et dit les choses telles qu’elles sont ! » [A écouter sur REK, l’interview de Monsieur Gairaud réalisée par Leo et Liam, élèves de 2de1]. Mais un journal satirique recouvre une autre forme d’engagement : il défend non seulement le droit à l’information mais le droit à l’information « dessinée ». C’est en complémentarité que l’exposition Dessins pour la Paix prêtée gracieusement par l’organisation Cartooning for Peace a été accueillie et visible par tous au sein du CDI pendant cette période. De nombreuses classes sont venues la découvrir et comprendre l’intérêt des dessins de presse. Un message dessiné n’est pas toujours évident à décrypter, c’est une forme de lecture différente. Mais comme l’ont compris les élèves, « un seul dessin peut être 100 fois plus parlant qu’un long article ! » (Liam). Deux ateliers de pratique ont également été proposés : Marina Leggiero, journaliste web indépendante, a animé un atelier d’écriture journalistique (SEO), initiant les élèves aux codes spécifiques de la rédaction web. Cécile Pinaud, animatrice BIJ et promeneur du net, a mené plusieurs ateliers de décryptage de l’information « Le Vrai du Faux » afin d’éclairer les élèves face au flot actuel de fausses nouvelles.

Qu’est-ce que la frontière ? La frontière géographique, territoriale ? La frontière culturelle, sociale ? La frontière individuelle, collective ? A la suite des discussions, débats (quelquefois animés !) et autres ateliers de pratiques, les élèves ont eu à se poser des questions, à échanger avec les intervenants mais aussi entre eux. C’est ce qui fait la richesse de ces rencontres ! Exercer son esprit critique, avoir et défendre un avis, écouter les arguments d’un éventuel contradicteur, être capable de se projeter, d’inventer et toujours se positionner dans une dimension plus collective : telles sont les objectifs essentiels du projet Médias. En nous inspirant de cette réflexion d’Edgar Morin : « Les frontières sont les limites intellectuelles que nous nous mettons, chacun d’entre nous », nous laissons la question ouverte…