Quand le théâtre sort de scène

« Macbeth » Shakespeare, 1606, interprété devant des élèves d’aujourd’hui ? Pourquoi pas ?

KODAK Digital Still Camera
KODAK Digital Still Camera

Simple gageure ou réalisme assumé ? That is the question…
Toujours est-il que trois acteurs du Collectif « Mains d’œuvre » ont présenté lundi 12 décembre au Lycée «  Les Eucalyptus » devant un parterre de lycéens et d’étudiants cette pièce, ô combien complexe sur le plan historique  et psychologique : Lady Macbeth engloutie dans la folie, en proie aux tourments de la culpabilité après avoir assouvi ses désirs de femme, de mère stérile et d’élément incitatif au sein de son couple usurpateur, nous a entraînés malgré nous dans les méandres de son inconscient.
Le jeu auquel se livrent les acteurs qui, au fil des scènes, sont amenés à interpréter plusieurs rôles, leur gestuelle, leur « présence » endiablée, ensorcelée et ensorceleuse ont séduit les jeunes spectateurs. Tous ont été conquis, de plus, par la proximité d’un théâtre venu à eux et près d’eux comme le voulaient d’ailleurs la plupart des grands dramaturges français ou étrangers. A la fin de la représentation, les applaudissements nourris ont été la preuve d’un pari réussi.

KODAK Digital Still Camera
KODAK Digital Still Camera

Débriefing prévu au lendemain mais d’ores et déjà, « à chaud », les questions, les remarques, les impressions ont fusé car personne n’est resté impassible face à la « pièce écossaise » ; à l’instar du public anglais de l’époque élisabéthaine qui avait l’impression de vivre plus sereinement en voyant ces spectacles chargés des horreurs passées, le public des Eucalyptus a connu lui aussi l’effet de cette thérapie de groupe.
En cette fin d’année, quoi de mieux qu’un après-midi récréatif, culturel et bénéfique ?