Géométrie du Tango

Physique_Tango_2014_lOGONous proposons aux élèves des filières générales, techniques et professionnelles d’apprendre tout au long de l’année à danser les lois de la physique avec le tango argentin.

C’est sur la base d’un apprentissage original des fondamentaux du tango argentin fondé sur la compréhension, l’appréhension et l’expérimentation du jeu des lois de la mécanique, appliqué au corps dansant, que les élèves du Lycée vont apprendre à modéliser et interpréter des mouvements complexes, en ressentant et en mettant en pratique des notions et équations de la mécanique qu’ils connaissent bien.
L’enjeu consiste à ce que l’élève passe d’une approche (celle du scientifique-technicien) fondée sur la connaissance et le rationnel de l’observateur solitaire et passif d’objets inertes et extérieurs,… à une approche (celle du danseur) fondée sur le ressenti de l’observateur en couple et en groupe, actif, dont l’objet d’expérimentation n’est autre que lui-même. Notre approche du tango argentin invite au dialogue nécessaire entre arts et sciences, entre rationalité et ressenti.

Quel intérêt pour les élèves?

Grâce à cette méthodologie, les élèves vont pouvoir:

  • améliorer leur disponibilité d’esprit et exprimer leur sensibilité ;
  • modifier la vision qu’ils ont d’eux-mêmes, en prenant mieux conscience de leur corps, de ses limites et de ses possibilités ;
  • développer une façon originale et efficace d’exprimer leur personnalité et
  • de construire leur identité ;
  • explorer une capacité nouvelle et subtile de communiquer, de rencontrer, de découvrir l’autre, mais aussi d’écoute, tant de soi que de l’autre.

Par la même occasion, ils acquerront solidement les principales figures du tango argentin, qui leur permettront de danser en milongas, les bals ou soirées où se danse, chaque soir et sur toute la planète, le tango argentin, depuis plus de 100 ans.

Le projet prévoit, au sein même de l’établissement, l’organisation de cours de tango argentin, d’ateliers de musicalité pour tangueros et de milongas.
Le tango argentin: un patrimoine de l’humanité…

Physique_Tango_2014_Carlos_GardelPatrimoine culturel et immatériel de l’humanité, le tango argentin est probablement né dans les années 1880, dans les quartiers et faubourgs populaires de Buenos Aires. Il s’est exporté en Europe dans les années 20, à partir de Paris. C’est là, en France, qu’il devient, pour la première fois, une danse de l’élite.
Le tango argentin a su évoluer ensuite pendant plus d’un siècle, grâce aux nouveaux styles, aux nouvelles compositions et interprétations : c’est aujourd’hui à la fois une musique (« La Cumparsita », Astor Piazzolla,…), une danse, mais également des textes d’une grande richesse, qui ont été chantés (Carlos Gardel,…).

… au carrefour de l’art et de la science …

Physique_Tango_2014_coupleLe tango argentin est une danse sociale de couple caractérisée par sa technicité, son élégance et sa sensualité.
Elle est naturellement considérée comme la danse de salon la plus difficile de toutes, d’un point de vue technique, puisant aussi bien dans la danse classique, que dans la danse contemporaine.
Mouvement beau et mouvement juste, le tango argentin est au carrefour de l’art et de la science.

 … et une école de la méthode

Pourtant, sur le plan technique, le tango argentin n’est qu’un ensemble de figures, plus ou moins complexes, dont l’enchaînement est totalement improvisé.
La base et l’essence du tango argentin, c’est la marche; mais c’est une façon très particulière de marcher. Apprendre le tango argentin est donc à la portée de tous : c’est réapprendre, avec humilité et patience, à marcher.

Une approche scientifique du tango argentin…

Cette approche est particulièrement intéressante, dans la mesure où le tango argentin entretient un rapport très particulier et tout à fait spécifique à la compréhension, l’appréhension et l’expérimentation, en couple, de l’espace, de l’équilibre, de la stabilité et de la connexion.
De façon plus précise, le danseur de tango argentin ne lutte pas seulement contre la gravité – ce qui est commun à toutes les danses-, mais également contre les tensions résultant directement de sa posture – faussement rigide-, à la fois ancrée dans le sol et projetée vers le ciel.
Il doit également tenir compte de sa connexion avec l’autre partenaire, des forces centrifuges qui animent le couple, et élaborer des stratégies pour que sa trajectoire en bal s’adapte à celle des autres danseurs.

… fondée sur l’expérimentation et la sensation…

Comprendre et expérimenter comment les équations de la physique se jouent de notre corps permet d’explorer toutes les subtilités et les possibilités infinies qu’offre la gravité et l’anatomie.
Cependant, dans le rapport à l’autre, c’est beaucoup plus qu’un ajustement biomécanique qui est en jeu. La posture et la marche, qui sont si importants dans le tango argentin, sont liées à la perception, à la sensation et l’émotion.
Le tango argentin est donc un déploiement de la conscience du corps.
L’apprentissage éclaire donc sur les jeux biomécaniques, dans le souci d’inviter à engager un réel processus de conscientisation, dans le but de donner corps à une intelligence du mouvement.
Au-delà de l’aspect ludique ou relaxant du tango argentin, abordé de cette façon, notre méthodologie s’inscrit dans le prolongement du concept de « tango thérapie », où le corps ne se réduit pas au corps réel, où il médiatise tout un monde relevant de l’imaginaire (mouvement et fantasme, mouvement inconscient, mouvement et langage).
Notre approche s’inscrit donc dans la lignée de « L’expression primitive », telle que la pratique son fondateur Herns DUPLAN: centrage sur l’expression émotionnelle par la sensation de corps, l’harmonisation tonique et l’improvisation.
Ce faisant, notre enseignement participe à la tendance européenne visant à intégrer le geste dansé au sein des enseignements traditionnels, comme composante à part entière de la réalisation individuelle des élèves et étudiants, au sein des cursus, y compris scientifiques.

… pour une découverte de soi

Physique_Tango_2014_reve_dansantLe sensori-moteur mène au symbolique: la danse est un acte métaphysique qui porte l’homme vers le cosmos.
Réfléchir sur la corporéité, c’est interroger l’expérience humaine. Le sujet qui danse est en perpétuelle redéfinition, le danseur est l’homme conscient, présent et créatif, pour lequel ce qui compte, c’est le chemin.
L’approche du tango argentin proposée ici est donc une façon – au-delà du caractère ludique ou sportif de cette danse, ou des ponts qu’elle crée avec les disciplines scientifiques par la vulgarisation de concepts de la physique – d’inviter les élèves et les étudiants scientifiques à réintroduire le sensible et le symbolique dans leur ap-proche du monde et d’eux-mêmes.

Olivier PHAN, 34 ans, est:Physique_Tango_2014_Olivier_Phan
  • danseur et professeur de tango argentin et de milonga
  • Ingénieur civil des Mines de Paris
  • Pianiste depuis l’âge de 4 ans

Olivier propose déjà des cours de tango argentin, des ateliers de milonga, ainsi que des ateliers de musicalité pour tangueros en France et à l’étranger. Il a voulu façonner et continue de façonner sa danse au contact de plusieurs maestros, en puisant son inspiration dans les deux styles de tango argentin, « concurrents », mais complémentaires, dansés aujourd’hui en Europe et en Argentine.