Notre visite à la Librairie BDfugue Café !

1918/2018 – A l’occasion du Centenaire de la Première Guerre mondiale, la classe de Terminale CAP Carrosserie a abordé pendant plusieurs semaines cette période historique dans le cadre d’un projet pédagogique interdisciplinaire « La Première guerre mondiale et sa représentation dans la bande dessinée ». Différents axes ont été vus avec Madame Demana en cours d’Histoire et en lien avec le programme, avec Madame Quilichini, la documentaliste, pour une présentation des différentes approches esthétiques de la représentation de la Première Guerre dans la bande dessinée et plus particulièrement les albums de Jacques Tardi, avec Madame Schwob en cours d’Arts appliqués pour un travail plus spécifique autour des premières de couverture du célèbre album « C’était la guerre des tranchées » de Jacques Tardi.

C’est dans le cadre de ce projet pédagogique interdisciplinaire qu’une visite à la librairie spécialisée BDfugue Café a été envisagée. A la fois pour découvrir ce lieu, méconnu des élèves, pour découvrir le métier de libraire spécialisé en bande dessinées et mangas, enfin pour discuter plus précisément de l’auteur Jacques Tardi et de ses nombreux albums ayant pour sujet la guerre avec les libraires.

Sandra, Paul et Xavier, libraires et partenaires de longue date, ont ouvert grandes les portes de leur belle librairie pour une visite et une rencontre le vendredi 14 décembre.
Parler de leur métier-passion, comme Paul l’a expliqué à Yousri, c’est toujours pour eux « l’occasion de partager avec des plus jeunes et de transmettre l’intérêt de travailler dans un univers qui permet d’échanger (avec nos clients), de transmettre (le goût d’une lecture un peu différente, les BD et les mangas) et d’apprendre (il sort plus de 500 nouveautés par an, il faut donc rester curieux !) ». Paul a avoué à Yassine qu’auparavant il était ingénieur et que sa passion du livre, dès son plus jeune âge, lui a donné envie de changer de vie et de devenir libraire. Vanilson a été surpris d’apprendre que Paul lisait environ une quinzaine d’ouvrages par semaine : « Pour bien conseiller, il faut bien connaître ce que l’on propose à nos clients ! »

Au sujet de la lecture de bandes dessinées plus particulièrement, les élèves ont dit avoir pour beaucoup découvert cet univers à l’occasion du projet. Le travail de Jacques Tardi leur a plu car le traitement réaliste qu’il propose de la Première Guerre montre toute l’horreur de la guerre des tranchées. Salif et Kémil ont noté que le procédé esthétique du noir et blanc accentuait cet effet de réalisme. Publié en 1993 pour la première fois, Jacques Tardi avait tout d’abord imaginé sur la première de couverture de « C’était la guerre des tranchées » des soldats vivants. Lors de la réédition en 2000, l’auteur représente cette fois deux squelettes puis en 2018 pour l’édition anniversaire, c’est un soldat apeuré en gros plan qui est représenté sur fond coloré. Les élèves ont pu comparer ces trois procédés artistiques et donner leurs propres explications lors d’un petit débat avec Paul à ce sujet !
Enfin, ce qui a beaucoup intéressé les élèves, c’est le lieu en lui-même. Un coin café où l’on peut discuter, boire une boisson et même lire quelques bd et mangas mis à disposition gratuitement par les libraires, pour inciter à la découverte. Le coin « figurines » et autres articles (mugs, posters, tee-shirts…) a également beaucoup plu. La grandeur de la librairie sur deux niveaux a permis une visite détaillée : le coin des éditions indépendantes, le coin mangas, les annonces de rencontres auteurs qui ont lieu régulièrement et qui sont ouvertes à tous. Et encore de nombreuses découvertes à faire…

Abdelhalim : « Un grand merci à Paul pour sa gentillesse, son accueil et avoir bien voulu répondre à toutes nos questions !!!»
Et Kémil : « Paul est très fort car il a réussi à me faire aimer la lecture en une matinée ! »

« Nous reviendrons » ont dit tous les élèves en quittant la librairie.